02/10/2015

Communiqué de presse: La mobilité au gaz naturel représente plus que jamais une alternative intéressante au diesel.

UNE ENQUÊTE CONSOMMATEURS RÉCENTE LE CONFIRME À NOUVEAU.

La mobilité au gaz naturel représente plus que jamais une alternative intéressante au diesel.

BRUXELLES. Dans le sillage du Dieselgate, on voit naître une recherche accélérée d’alternatives aux carburants polluants classiques que sont l’essence et le diesel. Et le gouvernement n’est pas moins concerné que le consommateur. Aux côtés de la mobilité hybride électrique, la mobilité hybride au gaz naturel s’impose comme un choix réaliste et doté de nombreux atouts. Le gaz naturel n’est pas uniquement plus écologique et moins nocif pour la santé que le diesel : il s’avère aussi plus économique tout en se révélant comparable en termes d’expérience de conduite et d’autonomie. Une enquête consommateur récente confirme le potentiel de la mobilité au gaz naturel sur le marché belge.

Un plaisir de conduite identique mais plus économique
Les véhicules au gaz naturel fonctionnent avec un gaz identique à celui utilisé pour le chauffage et la cuisson. Depuis deux ans, cette alternative au diesel et à l’essence connaît un succès croissant dans notre pays. “En offrant une expérience de conduite identique, le gaz naturel se distingue des autres carburants alternatifs comme l’électricité” explique Didier Hendrickx, président de la NGVA.be (Natural Gas Vehicle Association Belgium). “Ceux qui roulent au gaz naturel le font au volant de leur marque ou modèle automobile préféré, mais de manière moins bruyante, plus économique et plus écologique”. De plus, ils ne sacrifient rien en termes d’autonomie. Un véhicule au gaz naturel est un hybride dont un plein vous permet de parcourir autant de kilomètres, si pas plus, que sa variante diesel.”

Plus écologique et plus sain
Les véhicules au gaz naturel s’inscrivent parfaitement dans la volonté des autorités de rendre le parc automobile plus vert. Si on le compare à un véhicule diesel, un véhicule au gaz naturel émet moins de CO2 (-12%), moins de dioxyde d’azote (-70%) et moins de particules fines (-95%). “Ces chiffres tiennent compte uniquement des valeurs théoriques affichées par le diesel, souligne Didier Hendrickx, la différence par rapport aux émissions réelles est encore bien plus significative. Les voitures au gaz naturel représentent dès lors un avantage considérable en termes d’environnement et donc de santé publique”.

Avantage carburant : jusqu’à 30 € par 1. 000 km
Grâce à ces atouts environnementaux, ceux qui roulent au gaz naturel profitent d'avantages financiers et fiscaux. Ces arguments viennent encore s’ajouter au prix avantageux du gaz naturel à la pompe. “Par 1.000 kilomètres, vous épargnez en moyenne 20 à 30 euros de carburant” calcule Didier Hendrickx. “Sur toute la durée de vie d’un véhicule, l’avantage se chiffre en milliers d’euros”.

Tous les atouts pour une croissance rapide
Jusqu’ici, l’intérêt pour les véhicules au gaz naturel est resté plutôt modeste. Il y a aujourd’hui environ 2400 véhicules au gaz naturel en circulation dans notre pays. Mais leur nombre devrait augmenter sous peu. Bart Warlop de l’institut de recherche Double You Research s’est penché sur les motivations et expériences des automobilistes gaz naturel. Il a pu en déduire que l’aspect économique offrait un potentiel très important. “Les résultats montrent que les conducteurs gaz naturel sont également motivés par des considérations budgétaires. L’aspect écologique représente pour ainsi dire la cerise sur le gâteau financier “.

Les déclarations des conducteurs gaz naturel lors des entretiens de recherche le montrent de manière frappante. Des déclarations comme “ Il me tranquillise par rapport au futur de la planète et à l’avenir de mes enfants” en côtoient d’autres comme : “J’avais entendu parler d’une prime gaz naturel et j’ai vérifié sur internet : et au bout du compte, un véhicule au gaz naturel se révélait plus avantageux”.

Un nombre croissant de marques et de modèles majeurs
La possibilité de pouvoir rouler au gaz naturel avec sa marque de voiture préférée pèse également dans la balance. “Il ressort clairement de l’étude que la confiance des automobilistes est renforcée par celle éprouvée à l’égard des grandes marques qui jouent la carte du gaz naturel. Le nombre de ces marques va toujours croissant : après Fiat, Lancia, Opel, Skoda, Volkswagen, Audi, Seat et Mercedes-Benz, Volvo et Toyota viennent de rejoindre leur rang. Dans le top six des modèles de voitures préférées, pas moins de trois sont également disponibles dans une version au gaz naturel.

La vraie mobilité hybride
Pour Bart Warlop, la conclusion de la recherche est claire : « La mobilité au gaz naturel est vécue par ses adeptes comme une solution véritablement hybride. Elle associe les avantages de l’éco-compatibilité à ceux d’un plaisir de conduite supérieur tout en garantissant un rayon d’action largement plus vaste que la solution électrique. Pour quelqu’un qui recherche une alternative au diesel qui soit tout à la fois abordable et écologique, la mobilité au gaz naturel représente le meilleur choix, face à l’autonomie limitée et aux prix d’achat prohibitifs des véhicules électriques.

Deux nouvelles stations au gaz naturel chaque mois
Entretemps, le nombre de stations-services au gaz naturel connaît une croissance rapide. DATS 24, le réseau de stations de gaz naturel du Groupe Colruyt propose déjà 21 points d’approvisionnement. Un nombre qui sera porté à 65 d’ici mars 2018. Enora et GPS ouvrent également de nouvelles stations à un rythme soutenu. Et de nouveaux acteurs comme CNG Net se lancent sur le marché belge. En moyenne, deux stations viennent s’ajouter chaque mois. En l’espace de 15 jours, trois ont ou vont ouvrir leurs portes : le 28 septembre chez Dats24 à Zolder, aujourd’hui même chez Imog à Harelbeke et le 13 octobre prochain, la station d’Enora à Zellik sera inaugurée. Ces stations sont en général presque toujours sur les grands axes. “Nous savons qu’en général, les automobilistes ne vont faire leur plein qu’à une ou deux stations-service”, explique Didier Hendrickx. “En Flandre, il n’est pas difficile de trouver une station sur sa route. La Wallonie est moins avancée mais le retard sera comblé au cours des années à venir. Deux stations de gaz naturel sont opérationnelles et quinze supplémentaires sont déjà planifiées. “

Un potentiel élevé pour le secteur fleet
Les véhicules au gaz naturel sont également avantageux en leasing. Une société comme le Groupe Colruyt s’est engagée de manière résolue dans la mobilité hybride au gaz naturel. Actuellement, la société dispose dans sa flotte de 500 véhicules au gaz naturel. Sur tout le cycle de vie de ces véhicules, les économies totales de carburant ainsi réalisées s’élèvent à 1.000.000 euros. Mais ce n’est pas l’unique motif. Le faible taux d’émission de matières nocives répond parfaitement aux ambitions durables de la société. Des gestionnaires du réseau de gaz naturel tels que Fluxys, Eandis et Ores passent également aux véhicules au gaz naturel.

Le gaz naturel au Salon de l’auto
Avec le terminal Fluxys à Zeebrugge comme source d’approvisionnement idéale, le potentiel du gaz naturel comme carburant de mobilité est particulièrement large en Belgique. Outre les fourgonnettes, les camions assurant du transport longue distance roulent aussi au gaz naturel liquéfié. Ils disposent actuellement de deux stations d’approvisionnement. En outre, le gaz naturel est également utilisé pour le transport maritime. La NGVA.be se focalisera tout particulièrement sur la promotion des voitures au gaz naturel au cours des prochains mois. “Au Salon de l’automobile, nous serons présents avec un stand qui montrera bien la diversité des modèles existants” annonce Didier Hendrickx. “Au cours de cet événement, une prime spéciale sera à nouveau octroyée afin de rendre l’achat d’un véhicule au gaz naturel financièrement encore plus intéressant comme alternative respectueuse de l’environnement par rapport à une voiture diesel. “

Téléchargez ici les illustrations et les photos.


Pour obtenir plus d’informations ou une interview concernant ce communiqué de presse,
veuillez vous adresser à
- Didier Hendrickx - Président de la NGVA.be - didier.hendrickx@argb.be - 0473 77 02 75
- Raf Flebus - Business Unit Manager DATS 24 Colruyt Group - raf.flebus@dats24.be - 0497 75.48.43
- Bart Warlop - Double You research - bart.warlop@doubleyouresearch.be - 0473 98 05 66

Au sujet de NGVA.be
NGVA.be a été lancée par les principaux stakeholders des NGV actifs en Belgique (gestionnaires du réseau de gaz naturel, fournisseurs de gaz naturel, exploitants de stations-service et fédérations du secteur automobile) et est gérée par l’ARGB, la fédération belge du gaz naturel qui rassemble les gestionnaires du réseau de transport et de distribution de gaz naturel. NGVA.be oeuvre à développer en Belgique l’utilisation du gaz naturel carburant (tant LNG que CNG) et un réseau toujours plus étendu de points de ravitaillement.

Articles précédents

Calculez ce que l’énergie bénéfique peut vous rapporter.

l/100km